Les CM2A illustrent leurs poésies

Afin de travailler autrement les poésies, les CM2A doivent, à tour de rôle, taper à l’ordinateur leur texte.

Nous commençons notre série avec la poésie de Samuel : “Le silence est d’or”Poésie - Samuel 001

« Oui, le silence est d’or »,
Me dit toujours maman.
Et pourquoi pas alors,
En fer ou en argent ?
Je ne sais pas en quoi
Je puis bien être faite :
Graine de cacatois
M’appelle la préfète.
D’accord ! Je suis bavarde.
Mais est-ce une raison
Pour que l’on me brocarde
En classe, à la maison,
Et que l’on me répète
Et me répète encor
A me casser la tête
Que le silence est d’or ?
Est-ce, ma faute à moi
Si j’ai là dans la gorge,
Un petit rouge-gorge
Qui gazouille de joie ?

Maurice Carême

 

Augustin a préparé la poésie “Les mouches” De Raymond Queneau.AugustinLes mouches d’aujourd’hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d’autrefois
elles sont moins gaies
plus lourdes, plus majestueuses, plus graves
plus conscientes de leur rareté
elles se savent menacées de génocide
Dans mon enfance elles allaient se coller joyeusement
par centaines, par milliers peut être
sur du papier fait pour les tuer
elles allaient s’enfermer
par centaines, par milliers peut être
dans des bouteilles de forme spéciale
elles patinaient, piétinaient, trépassaient
par centaines, par milliers peut être
elles foisonnaient
elles vivaient
Maintenant elles surveillent leur démarche
les mouches d’aujourd’hui
ne sont plus les mêmes que les mouches d’autrefois.

Raymond Queneau

Voici, la poésie d’EmilieImage (2)NUIT DANSANTE

Quand le hibou joue de la flûte,
Le grillon sort son violon,
La hulotte prend son luth
Et le crapaud son basson.

Cela se passe dans le Sud,
Non loin du vieux pont d’Avignon,
Sur le Rhône, c’est l’habitude
De danser ainsi tous en rond.

Chats huants, quels entrechats
Grand duc, aimez vous le rock ?
Mais qui sont donc ces petits rats ?
Des surmulots. Ah! quelle époque!

Ainsi danse t on dans les bois
Chaque nuit jusqu’au chant du coq,
C’est du moins ce que dit mon chat
natif d’Uzès, en Languedoc.

Marc Alyn

 

Antoine s’est également essayé à l’exercice

Antoine

Divertissement de Patrice de la Tour du Pin

Trois musiciens dans une clairière
Jouent au milieu des ronciers rouillés
Pour les passants nocturnes qui errent
Sans parvenir à s’ensommeiller.

Ils célèbrent d’infimes offrandes
A l’adresse des germes éclos,
Ou des fougères qui se détendent,
Ou du vol vespéral des corbeaux.

Trois musiciens dans une clairière
En habit de velours, avec des violons,
Enseignent la cérémonie
Des instants de grâce de la terre
Non par des mots chargés de passion,
Mais la vraie musique de fête de la vie.

 

Voilà l’illustration d’Ela de ce poème

Image (5)Le coeur trop petit

Quand je serai grand
Dit le petit vent
J’abattrai
La forêt
Et donnerai du bois
A tous ceux qui ont froid.
Quand je serai grand
Dit le petit vent
Je nourrirai tous ceux
Qui ont le ventre creux.
Là-dessus s’en vient
La petite pluie
Qui n’a l’air de rien
Abattre le vent
Détremper le pain
Et tout comme avant
Les pauvres ont froid
Les pauvres ont faim.
Mais mon histoire
N’est pas à croire :
Si le pain manque et s’il fait froid sur terre
Ce n’est pas la faute à la pluie
Mais à l’homme, ce dromadaire
Qu’à le coeur beaucoup trop petit.

Rousselot

Evan a continué la série

Image (6)

La biche de Maurice Rollinat

La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux :
Son petit faon délicieux
A disparu dans la nuit brune.

Pour raconter son infortune
A la forêt de ses aïeux,
La biche brame au clair de lune
Et pleure à se fondre les yeux.

Mais aucune réponse, aucune,
A ses longs appels anxieux !
Et, le cou tendu vers les cieux,
Folle d’amour et de rancune,
La biche brame au clair de lune.